Nouvelles

mars 27, 2020 Nouvelles

13 nouveaux projets visant à favoriser la sensibilisation à la valeur de la PI et aux effets négatifs des atteintes aux DPI.


L’Observatoire contribue à hauteur d’un million d’EUR à des projets de sensibilisation nationaux qui ciblent des citoyens et des jeunes européens et qui sont sélectionnés à partir d’un appel à propositions ouvert et concurrentiel.

Des organes de presse aux associations dans le domaine des marques, en passant par les fondations à vocation culturelle ou encore les associations de consommateurs, l’Office soutient des organisations dans neuf pays dans le but de favoriser la sensibilisation à la valeur de la PI et aux effets négatifs de la contrefaçon et du piratage. Dans cette troisième édition du programme de subventions destiné à la sensibilisation, l’Office apporte une aide financière à 13 projets différents menés dans toute l’Union européenne.

Les projets sélectionnés, qui s’adressent à des citoyens, enseignants, enfants et jeunes européens, permettront de réaliser un grand nombre d’activités participatives, telles que des programmes scolaires, des campagnes à l’intention des consommateurs, des séminaires interactifs et des événements ciblant la jeunesse, et ils contribueront à sensibiliser le public par la production d’un contenu numérique ouvert et attrayant et de matériel pédagogique nouveau, et par la diffusion, par les influenceurs et les vidéoblogueurs, des informations pertinentes sur les réseaux sociaux.

L’édition de 2019, qui connaît actuellement des limitations structurelles initiales en raison de la situation qui découle de l’épidémie de Covid-19, s’inspire du succès enregistré par le programme de subventions précédent, qui a atteint 60 millions d’Européens dans 10 pays.

Voici des informations complémentaires sur les projets et bénéficiaires de cette année:

Initiatives musicales en Hongrie: tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la musique, sans jamais oser le demander (Hongrie)

Dans le cadre du projet «ProArt Hungarian Copyright Alliance», qui cible des jeunes âgés de 16 à 24 ans, des activités de sensibilisation sont menées par le biais de vidéos dans lesquelles apparaissent des influenceurs hongrois (artistes, vidéoblogueurs et musiciens). Ces vidéos prennent la forme de jeux et quiz sur les questions liées à la PI. Le projet inclut un événement final en direct.

Des idées lumineuses («Brain Ideas») et le respect par les consommateurs de la propriété intellectuelle (Portugal)

L’Association portugaise de protection des consommateurs (DECO) entend enseigner la PI et la valeur des idées aux étudiants du niveau secondaire et réaffirmer l’importance de respecter les auteurs, les entreprises et les marques qui créent de nouveaux produits.

Faire connaître le droit d’auteur aux enseignants du secondaire et aux jeunes (Grèce et Chypre)

L’Organisation hellénique du droit d’auteur (HCO) contribuera à sensibiliser les enseignants et les étudiants du secondaire par l’organisation de séminaires, la production de matériel pédagogique et le lancement de deux nouvelles campagnes médiatiques nationales.

Les pairs disent Non! Recommandations émises par les pairs en faveur d’une attitude plus respectueuse de la PI (Italie)

Le but de l’association italienne de défense des consommateurs et de l’environnement (Adiconsum) est de sensibiliser les enfants à la PI et de leur permettre de comprendre, grâce à une approche plus consciencieuse, comment reconnaître la mise à disposition légale de produits ou de contenus numériques de la mise à disposition illégale de produits ou contenus contrefaits ou piratés. L’objectif est aussi d’encourager la stigmatisation des comportements illégaux et l’échange de messages positifs avec les pairs, et de contribuer à la diffusion des possibilités d’accès à des films et musiques provenant de sources légales ainsi que des avantages que cela présente.

PI pour les ados (Espagne)
Avec le projet «IP4Teen - Élargir la perspective des acteurs du monde de l’éducation et des adolescents en ce qui concerne l’importance de la PI et les risques de la contrefaçon», l’université d’Alicante (UA) cible les acteurs actuels et à venir du monde de l’éducation pour qu’ils encouragent la participation active des adolescents, par le biais d’activités scolaires et extra-scolaires, afin de renforcer leur connaissance et leur respect de la PI. La caractéristique phare du projet est un cours en ligne gratuit.

Jouez avec la PI! - IPPI (Italie)
Cette initiative vise à développer des outils de formation efficaces et innovants fondés sur des approches interactives, qui permettent aux jeunes de comprendre le rôle de la protection que confère la PI dans des environnements commerciaux et de consommation «sains». Les activités d’apprentissage et le matériel d’infodivertissement sont en partie fondés sur la théorie du jeu.

Droits de propriété intellectuelle? Je sais ce que c’est! (Pologne)

La fondation polonaise Legalna Kultura vise à renforcer les compétences personnelles, sociales et d’apprentissage et à encourager la créativité, l’innovation et l’entrepreneuriat. Entre autres initiatives, des ateliers ciblant des enseignants et des étudiants de 4 tranches d’âge différentes sont en cours et, dans le cadre du projet, il est aussi envisagé de procéder à une diffusion de masse par le biais des médias.

DPI & Jeunesse (IPR2Youth, Bulgarie et Portugal)

La stimulation du respect des droits de PI des inventeurs, des créateurs et des artistes par la réalisation de diverses activités de sensibilisation est au cœur de ce projet. Des activités parallèles auront lieu dans les deux pays: lancement d’une campagne en ligne dans le cadre de laquelle des informations et du matériel didactique sur mesure seront mis à disposition aux fins de leur diffusion, organisation d’événements en face-à-face locaux et transfrontaliers et publication d’articles promotionnels dans des médias traditionnels et spécialisés.

PI - Expérience (Italie)

La Fondazione Politecnico di Milano vise à mobiliser les étudiants des lycées et universités (âgés de 15 à 24 ans) autour de la question des droits de propriété intellectuelle, des principes qui les gouvernent ainsi que de leur valeur économique, par le biais d’un programme d’ateliers et d’événements en direct qui devraient être organisés à Milan et Barcelone.

Droits de PI (Italie et Espagne)

Un projet qui vise à améliorer la couverture de l’actualité relative aux questions de PI par deux grandes agences de presse nationales, l’agence italienne «Agenzia Nazionale Stampa Associata» (ANSA) et l’agence internationale de presse espagnole «EFE». Ce projet inclut la production multimédia et la diffusion d’informations visant un public vaste et varié et mettant en particulier l’accent sur les jeunes.

PI: pourquoi devrais-je m’en préoccuper? (Bulgarie, Espagne et Portugal)

En recourant à un défi et à un jeu de la chaîne sur les réseaux sociaux, ainsi qu’à la diffusion d’infographies et de vidéos pédagogiques, le plan vise à décourager l’utilisation de sources illégales, à rappeler que la contrefaçon peut mettre l’innovation en péril et à sensibiliser le public au fait que les produits contrefaits nuisent aux créateurs et aux artistes.

Diffusion de la culture numérique (Pologne et Pays-Bas)

La Fondation Polish Centrum Cyfrowe contribuera à sensibiliser le public au fait que l’octroi de licences ouvertes constitue un outil permettant de mieux comprendre la PI. La plateforme YouTube sera utilisée comme l’une des principales plateformes de diffusion du message.

Héros de la PI (Italie)
L’institut italien Indicam est en train de créer un super héros de bande dessinée appelé IP HERO (Héros de la PI) dans le but de faire passer un message important aux utilisateurs sur la l’importance de la protection de la PI. En tant que «gardien de la PI», il sensibilisera le public à cette thématique et diffusera des informations utiles en ligne sur la lutte contre la contrefaçon et d’autres activités illicites.