Nouvelles

novembre 09, 2016 Nouvelles

Un rapport élaboré par Interpol et Europol met en exergue l'ampleur de la fraude alimentaire à l'échelle de la planète


Un rapport élaboré conjointement par Interpol et Europol a été publié la semaine dernière...

Selon ce qu'il ressort des résultats finaux de l'opération Opson V menée conjointement par Interpol et Europol, qui ciblait les denrées alimentaires et boissons de contrefaçon, les produits les plus souvent contrefaits ou commercialisés de façon illicite sont les condiments, qui représentent 66 % de toutes les saisies.

Le rapport publié la semaine dernière montre que les fruits et les légumes constituent la deuxième catégorie de produits les plus souvent victimes de contrefaçon, l'alcool demeurant un produit à haut risque, avec plus de 385 000 litres de boissons contrefaites saisis.

Parmi les condiments récupérés figuraient l'huile végétale, le vinaigre, le sel, le poivre, les épices et les sauces. D'importantes saisies d'huile d'olive portant de fausses étiquettes ont été effectuées en Italie, tandis qu'environ 423 000 litres d'huile de palme de contrebande ont été interceptés en Thaïlande; une saisie de 1,5 tonne de mayonnaise de contrebande a également été rapportée en Colombie.

Au total, près de 5,5 millions d'aliments et de boissons - représentant près de 1,5 million de litres et plus de 11 tonnes - ont été saisis dans des boutiques, sur des marchés, dans des aéroports, des ports et des installations industrielles pendant les quatre mois au cours desquels l'opération Opson V a été menée dans 57 pays (de novembre 2015 à février 2016).

En plus d'offrir une ventilation des résultats, ce rapport identifie également les nouveaux modes opératoires des criminels et présente un éventail d'études de cas.

Consultez le rapport intégral ici.

Source: Interpol