L’EUIPO, par l’intermédiaire de l’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle, et en collaboration avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), publie des études et des recherches sur le commerce mondial des produits contrefaits et piratés, afin d’analyser l’incidence de celui-ci sur l’économie ainsi que la part du commerce international touché par ce phénomène.

L’objectif principal de cette série d’études est notamment d’évaluer de manière quantitative la valeur, l’étendue et les tendances du commerce de produits matériels contrefaits et piratés.

La dernière étude de la série, intitulée «Misuse of containerised maritime shipping in the global trade of counterfeits» (Recours abusif au transport maritime par conteneurs dans le commerce mondial de produits contrefaits), analyse l’ampleur du recours abusif au transport maritime par conteneurs pour le commerce de produits contrefaits. Ces dernières décennies, les conteneurs sont devenus le moyen universel pour regrouper des marchandises dans des cargaisons normalisées et uniformes, et le transport maritime demeure un moyen de transport important pour les produits contrefaits.

 

L’inquiétude accrue suscitée par la contrefaçon d’équipements de protection individuelle et de médicaments résultant de la crise de la COVID-19 a ouvert la voie à des progrès significatifs à accomplir dans la lutte contre ce commerce illicite. Nous avons besoin d’efforts concertés pour lutter contre les contrefaçons de toutes sortes, quels que soient les itinéraires qu’elles empruntent, dans des conteneurs par la voie maritime ou dans de petits colis postaux.

Christian Archambeau, directeur exécutif de l’EUIPO

  

Principales conclusions

  • Le transport maritime représente plus de 80 % de toutes les marchandises échangées au niveau international. Si les porte-conteneurs améliorent l’efficacité et réduisent les coûts du commerce international, ils peuvent aussi être utilisés de manière abusive pour transporter des produits contrefaits.
  • Les saisies de produits contrefaits expédiés par conteneurs représentent une proportion relativement faible du nombre total de saisies, mais 56 % de la valeur totale des contrefaçons saisies.
  • Les principales expéditions de produits contrefaits proviennent d’Asie de l’Est, en particulier de la Chine et de Hong Kong (Chine), représentant 79 % de la valeur totale des conteneurs renfermant des produits contrefaits saisis dans le monde entier.
  • Le commerce mondial de produits contrefaits affichait une valeur de 460 milliards d’EUR en 2016, soit environ 3,3 % du commerce mondial. Les produits contrefaits représentaient 6,8 % des importations de marchandises dans l’UE en provenance de pays tiers, pour une valeur de 121 milliards d’EUR.
 
Ressources
Rapport complet Afficher Masquer
EN
 
Synthèse Afficher Masquer
BG
 
CS
 
DA
 
DE
 
EL
 
EN
 
ES
 
ET
 
FI
 
FR
 
HU
 
HR
 
IT
 
LT
 
LV
 
MT
 
NL
 
PL
 
PT
 
RO
 
SK
 
SL
 
SV
 
Communiqué de presse Afficher Masquer