Coût économique des violations de DPI dans le secteur des cosmétiques et des soins personnels:

quantification des violations dans l'industrie du parfum et des produits de toilette.


Principales conclusions

  • 7,8 % des ventes perdues par le secteur en raison de la contrefaçon
  • 4,7 milliards d'EUR de manque à gagner chaque année pour ce secteur
  • 4,8 milliards d'EUR de ventes perdues dans les secteurs connexes
  • 51 561 emplois directs perdus
  • 78 959 emplois directs et indirects perdus
  • 1,7 milliard d'EUR de recettes publiques perdues (contributions sociales et taxes)

Le coût économique des violations de DPI relevé dans l'étude portant sur le secteur des cosmétiques et des soins personnels concerne les manques à gagner directs et indirects de l'industrie et les pertes d'emplois dues à la présence de produits de contrefaçon, tels que les parfums, les produits de beauté et de maquillage et autres produits de soins personnels. Il concerne également l'impact sur les finances publiques.


L'étude couvre les produits suivants:

  • parfums et eaux de toilette;
  • produits de beauté et de maquillage;
  • produits de protection solaire et de bronzage;
  • produits de manucure et de pédicure;
  • shampooings, laques, produits d'ondulation et de défrisage;
  • dentifrices et produits d'hygiène buccale, y compris préparations de fixation dentaire;
  • préparations pour le rasage, y compris prérasage et après-rasage;
  • déodorants et sels de bain;
  • dépilatoires;
  • fabrication de savon cosmétique.

Ressources
Rapport complet MontrerCacher
Communiqué de presse MontrerCacher