La propriété intellectuelle est un facteur d’innovation et de croissance majeur.

L’innovation peut souvent s’avérer risquée, car la conversion d’idées en nouveaux produits et processus ajoutant de la valeur à une organisation est coûteuse et demande du temps. À cet égard, la propriété intellectuelle (PI) joue un rôle important dans l’équilibre entre le risque et le bénéfice.

Il est essentiel d’octroyer aux entreprises de l’UE les outils et les connaissances qui leur permettent de comprendre leurs actifs intellectuels et de tirer tout le bénéfice possible de leurs investissements dans l’innovation et la créativité.

Le plan stratégique 2020 de l’EUIPO contient un objectif intitulé: «renforcer l’accès au système de PI et à la connaissance de la PI». Pour soutenir la réalisation de cet objectif, l’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle met en œuvre une série d’initiatives ciblant les petites et moyennes entreprises (PME) ainsi que les innovateurs particuliers.

Les PME sont le pilier de l’économie de l’UE, puisqu’elles représentent 99 % de l’ensemble des entreprises de l’UE. Depuis 2011, elles ont créé environ 85 % des nouveaux emplois et fourni deux tiers du total des emplois du secteur privé dans l’UE.

Cependant, des études montrent que la plupart des PME en Europe ne survivent pas aux deux ou trois premières années qui suivent leur création. Les défis sont nombreux: se constituer une base critique de clients, garantir des ventes régulières et des flux de trésorerie continus, faire rapport aux autorités publiques, etc., et, bien sûr, protéger les droits de propriété intellectuelle (DPI).

PME et DPI: rapports clés:

Le rapport sur les droits de propriété intellectuelle et les résultats des entreprises en Europe, établi par l’Observatoire, montre que les PME qui sont titulaires de DPI ont des revenus par employé supérieurs de près de 32 % à ceux des PME qui n’en sont pas titulaires, et qu’elles versent à leurs employés des salaires plus élevés.

Le tableau de bord sur les PME et la PI, élaboré par l’Observatoire, montre que seulement 9 % des PME en Europe sont titulaires de droits de PI enregistrés (brevets, marques, dessins ou modèles).

Les trois principaux obstacles à l’enregistrement de la PI pour les PME ont été recensés comme étant le manque de temps, d’argent et de connaissances. L’objectif de l’Observatoire est de proposer des outils et des services qui réduisent ou suppriment ces obstacles afin que les PME puissent prendre des décisions éclairées sur la protection de leurs innovations.